La Maille .

La Maille .
# En savoir plus sur la législation maritime et la dernière parution au journal officiel !! A lire sur Opale surfcasting , Merci Eric ! sur le lien ci après < http://www.opalesurfcasting.net/legislation/lamaille_-_une_application_android_pour_ne_pas_oublier_la_maille_article3004.html

Irlande

Irlande

Rechercher dans ce blog

Translate

jeudi 4 février 2010

# Les outils pour les appâts .

Hi all
Petit rajout à ce sujet , après avoir lu un post d'un pêcheur irlandais "" Labyrinthfish de Dublin "" , j'ai trouvé l'idée plus pratique que la gouge pour faciliter la fabrication des saucisses de coquillages , moules , coques , ect ... !
Pour faire cet outil , tige inox à grappin , diamètre 1,5 à 2 m/m , 2 bouchons liège ou mousse ,
Plier la tige pour former un U , percer le bouchon en faisant 2 trous espacés de 15 m/m , puis enfiler le U dans le bouchon ,
Pour l'utilisation , enfiler la chair des coquillages sur les 2 aiguilles , et les sécuriser avec de l'élastique pour faire la saucisse . Pour éviter de serrer trop fort , on peut après avoir enfiler les chairs , mettre un bouchon N° 2 , juste piqué en bout avant de mettre l'élastique !
En suite retirer le bouchon 2 , enfiler une aiguille à ver dans la saucisse avant de retirer l'outil , et il ne vous reste plus qu'à mettre votre saucisse sur votre hameçon de la même manière que vous mettez un ver !

J'espère que cela vous encouragera à pêcher avec les coquillages ou tous autres appâts mous pas facile à escher !
Tight lines .

__________________________________________________________________________________



Cet outil facile à fabriquer permet de faire des saucisses de moules , coques , crépidules , d'huîtres , ect ... assez facilement .
On peut pratiquer de 2 façons :
1- enfiler les coquillages un par un sur l'hameçon , voir même sur le bas de ligne , en suite on place la pointe de l'hameçon dans le petit cran du bout et l"on tend l'empile en passant le fil dans la fente du manche , il ne reste plus qu'à ligaturer avec de l'élastique fin sans trop serrer pour pouvoir faire glisser l'ensemble hors de la gouge !
2- on enfile les coquillages sur une aiguille , en suite on la pique dans le bouchon situé dans le manche , reste plus que l'élastique à enrouler sans trop serrer , on retire l'aiguille et on fait comme avec un ver pour enfiler la saucisse sur l'hameçon ,
L'ami gert s'est inspiré de mes modèles métalliques ! que je me suis empressé de recopier ! C'est plus facile à travailler et aussi moins lourd , autre avantage , un plus grand nombre de diamètre pour mieux adapter à la sorte de coquillage .

Gouge métallique inox et alu ,
Voici le croquis d'une machette spéciale lançon que j'ai vu utiliser par un pêcheur Gallois en Irlande , l'outil en tôle inox avec une poignée en bois travaille de la même façon que la faucille !
Cette vieille faucille modifiée , qui sert à couper le sable au bas de l'estran permet de désensabler les lançon sans les abimer .
L'ami jean Mi , allias Zodiac , spécialiste du butoir à patates pour la recherche des lançons , ça fonctionne en marche arrière , on coince le manche de l'outil entre les jambes , une main devant et une derrière et en route ! il faut être assez rapide pour saisir le lançon qui cherche de suite à s'enfouir , l'assistance d'une tierce personne est la bienvenue , les enfants excellent dans ce job !!
La récompense !
La technique : il faut un palot qui coupe proprement le sable afin de pouvoir suivre le trou de fuite du ver et au moment où vous apercevez la queue , vous lui coupez la retraite en essayant de pas l'abîmer et vous plongez la main dans le sable pour vous en saisir ! Avec de la pratique on y arrive !



Mon ami Marco entrain de faire l'arénicole avec le palot à la façon des verrotières ! ( c'était souvent les femmes qui faisaient ce métier par chez nous ! ) , il attaque le trou entre l'oeil et la crotte , photo du dessus ,
La pompe à vers ! pour le gros ver noir à moins d'être un spécialiste du palot ! ( il y en a encore quelques uns ! ) , c'est l'outil idéal !! ne vous découragez pas , il faut pratiquer pour apprendre , je vais voir avec l'ami Christian pour faire une petite vidéo de pratique !!

http://alainpaddy.blogspot.com/2010/04/vers-la-pompe.html

Le seau bien sûr mais aussi celui percé qui sera placé à l'intérieur pour faciliter le rinçage en fin de récolte , le flacon de liquide vaisselle un peu dilué , pour en mettre quelques gouttes de temps en temps .
La boite en bois blanc , pour recevoir les vers que l'on fait juste avant la partie de pêche au fond de laquelle on mettra quelques feuilles de papier journal qui absorberont l'excès d'humidité !

La pelle à vers tube , achetée sur Oleron , indispensable pour cet appât , lors de mon séjour j'ai croisé des pêcheurs ch'tis qui avaient essayé avec une fourche !! pas contents du résultat obtenu ! l'investissement est obligatoire , il est amorti à votre 1er séjour d'une semaine ,
Incontournable et indispensable : la fourche , la choisir avec les dents plates et larges , la mienne a été rehaussée , cela évite quand il faut descendre profond que le sable ne retombe dans le trou .
Après avoir cassé plusieurs manches !! j'ai soudé un tube galva pour plus de sécurité ! plus de ramassage de vers compromis !